Le contrôle technique de la voiture électrique et hybride mis à jour

Contrôle technique voiture électrique

Coup de jus pour le contrôle technique de la voiture électrique et hybride ! Le 10 janvier 2014, la règlementation concernant le contrôle technique des véhicules propres ainsi que celui de la voiture hybride ont été renforcés.

C’est le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie qui a décidé, en janvier 2013, de réactualiser le contrôle technique des voitures non polluantes en ajoutant pas moins de 11 points de contrôle supplémentaires.

Contrôle technique de la voiture électrique et hybride : les nouveautés

C’est donc au bout des 21 ans d’existence de l’examen automobile que le contrôle technique de la voiture électrique et celui du véhicule hybride font état d’une mention spéciale en France. Dorénavant, les contrôleurs techniques devront être formés et munis d’une habilitation électrique spéciale avec mention « contrôle technique » afin de pouvoir effectuer le contrôle technique d’une voiture électrique.

Ce nouvel examen, spécifique aux véhicules électriques et hybrides, comprend la vérification des circuits électriques de haute tension, le contrôle des dispositifs de sécurité et l’inspection des orifices d’aérations du coffre à batterie de traction. Entrent aussi dans les points du contrôle technique de la voiture électrique la vérification des tresses de masse, du dispositif anti-démarrage mais aussi le contrôle de la protection de la prise du véhicule.

La grande nouveauté de ce contrôle technique des véhicules propres est le démontage des parties permettant d’accéder aux coffres afin de procéder à leur vérification. Jamais le contrôle technique de quelque véhicule n’avait stipulé la dépose de pièces.

Les points de contre visite du contrôle technique de la voiture électrique et hybride

 

Le contrôle technique de la voiture électrique prévoit également que 8 des nouveaux points soient susceptibles d’impliquer une contre visite contrôle technique en cas de défaut. Ainsi, il vous faudra repasser devant l’expert si votre véhicule présente une détérioration du coffre par exemple ou encore un défaut d’étanchéité de la batterie de traction.

En revanche, soyez rassuré, le délai et les détails de la contre visite  ne changent pas en ce qui concerne le contrôle technique de la voiture électrique ou hybride. Même les changements prévus pour le contrôle technique européen de 2018 ne modifieront pas ce délai de 2 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *