Bilan 2013 du contrôle technique en France : plus de 154 000 véhicules recalés !

Centre de contrôle technique Automobile AUTOVISION

Début avril 2014, l’Union Technique de l’Automobile, du Motocycle et du Cycle a diffusé les chiffres officiels du contrôle technique en France en 2013, pour les véhicules légers et les poids lourds. Résultat : au total, plus de 154 000 quatre-roues ont eu droit à une contre-visite contrôle technique !

Ce chiffre, qui semble colossal, reste toutefois statistiquement moins élevé que celui de 2012. Et la baisse s’observe dans toutes les catégories des 884 832 véhicules qui ont passé le contrôle technique en 2013. En effet, de 2012 à l’an dernier, nous sommes passés de 19,8 % de recalés à 18,5 % chez les véhicules légers, et de 10,3 % de refusés à 9,9 % chez les poids lourds. La mise en place de la nouvelle réglementation pour le contrôle technique européen pourrait toutefois changer la donne dans les années à venir.

Centre de contrôle technique : plus d’établissements sous surveillance

Mais les véhicules légers et les poids lourds ne sont pas les seuls à faire l’objet de contrôles ! Les centres de contrôle technique sont eux-mêmes sous surveillance. En effet, en 2013, 130 d’entre eux (sur 330) ont été inspectés, sur tout le territoire, par des agents de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL).

=> Ces professionnels ont la charge de vérifier si les contrôles techniques se passent selon les règlementations, mais aussi de s’assurer que le matériel est en bon état et que l’organisation respecte les procédures qualité.

Résultats : en 2013, 358 anomalies ont été enregistrées, dont 39 manquements importants ! C’est bien plus qu’en 2012 : 276 anomalies dont 47 manquements importants avaient alors été notifiés. Suite à ces contrôles de centres de contrôle technique, la DREAL a pris deux décisions de suspension d’agrément provisoire et un établissement a été mis en demeure.

Conclusion : les recalés du contrôle technique étaient moins nombreux en 2013, mais les centres de contrôle techniques beaucoup moins rigoureux… Peut-on alors réellement parler d’amélioration des chiffres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *